05.07.2017 Actualités, Article

EWC Grèce : Antoine Magain continue son apprentissage

pour beenduro.com

Cinquième round dans la cours des grands, Antoine Magain continue d’engranger de l’expérience. A défaut d’avoir bouclé un premier GP dans le top 10, le pilote Yamaha Zone Rouge s’en rapproche inexorablement, il ne manque plus que le facteur chance … et un mental plus fort.

COVGRE2

Retour le GP caniculaire (le thermomètre a dépassé les 45 degrés) en Grèce d’Antoine Magain, le pilote Yamaha Zone Rouge y a décroché une 13ème et 12ème place.

Le week-end de course a bien débuté pour le namurois, auteur d’une belle 10ème place lors de la traditionnelle SuperTest du vendredi soir, c’est serein qu’il prend le départ le samedi matin. Dans le bon wagon dès le début de la journée, Antoine score un beau 10ème temps dans la première CrossTest. Les écarts sont serrés, le pilote Yamaha avec ce 10ème temps reste proche de la 8ème place, on est bien dans le top 10 ! De bonne augure pour motiver Antoine, qui, dès la spéciale suivante, l’ExtrêmeTest tracée entre pierres et roches le long d’une rivière, nous claque un excellent 8ème temps ! Malheureusement dans la troisième spéciale, l’EnduroTest, Mini Max va partir à la faute dans une cassure en descente, résultat, le pilote Yamaha Zone Rouge est refroidi, et perd en confiance … Il limite tout de même les dégâts en sortant de la SP avec un 13ème temps.
Voilà son premier tour bouclé, il fait chaud, très chaud, et les temps sont courts ! A peine six minutes pour se rafraîchir, se réhydrater et se nourrir … Lors de la seconde et troisième boucle, Antoine roulera a son rythme sans prendre de risques, il réalise de beaux passages, mais pas suffisant pour rentrer dans le top 10, son manque de technique en cross le pénalise … il réalise le 11ème et 13ème temps dans la CrossTest. Refroidi par sa chute, dans l’EnduroTest et l’extrêmeTest, la suite de la journée sera plus compliquée, en manque de confiance, de mauvais choix de trajectoire le pénalise, il boucle finalement la journée à la 13ème place.

Sans-titre-1

Dimanche matin, avec la chaleur et l’énergie dépensée la veille, le réveil est difficile pour la seconde joute de ce week-end grecque. Mais Antoine peut compter sur son kiné, Fabrice Lambert, qui a fait un excellent travail afin de remettre le namurois sur pieds. Cette deuxième journée de course sera plus calme, l’objectif donné lors du briefing matinal étant de « ne pas tomber et terminer » ! Et c’est ce à quoi s’est appliqué Mini Max, il boucle cette journée à la 12ème place.

je pars plutôt confiant et puis si j’ai un rappel à l’ordre, comme une chute, je me mets en mode « réserve »

 

AMA02

Antoine, à la lecture de tes résultats, on constate que tu démarres toujours bien ta première partie du week-end, intégrant régulièrement le top 10, avant lâcher du lest, qu’est-ce qui te manque pour repartir avec de la gnac après une chute ou une contre-performance ? « C’est vrai que j’ai tendance à bien partir, et puis il y a couac et ça me refroidit … samedi j’ai quand même bien volé, j’étais content de me relevé avec rien de cassé, et une moto encore en état aussi ! Je me suis fait peur, c’est un peu mon problème actuellement, je pars plutôt confiant et puis si j’ai un rappel à l’ordre, comme une chute, je me mets en mode « réserve » et je ne n’arrive plus à me lâcher. »

mon plus gros souci c’est que je ne crois pas en moi …

C’est donc du côté du mental que tu dois travailler ? « Oui c’est dans la tête, mon plus gros souci c’est que je ne crois pas en moi … faut dire que je débarque de rien, je me retrouve dans la cours des grands, avec des pilotes que je regardais à la TV et que j’admire, c’est un autre monde … mais il faut me laisser le temps, la caravane de l’EnduroGP, c’est quand même quelque chose, je suis arrivé sans connaitre personne, mais maintenant je commence à créer des liens, à aller reconnaitre les spéciales avec d’autres pilotes, je prends mes marques, et ça va aller de mieux en mieux … et puis surtout même si on s’est mis comme target le top 10, le premier objectif de cette saison est d’apprendre, les résultats sont secondaires. »

EndCRDeurneW-0162

On retiendra de cette cinquième expérience pour Antoine qu’il est très proche de son objectif … avec le facteur chance de son côté, l’expérience qu’il va continuer à engranger, et un mental plus fort, nul doute qu’il l’atteindra d’ici la fin de la saison. N’oublions pas, avant tout, que le jeune pilote de Nismes a débuté l’enduro en 2015 seulement, et qu’il n’est qu’à son cinquième GP de sa jeune et longue carrière …

A trois GP du terme de cette saison 2017 en JUNIORS, on fait le point : Antoine a disputé 5 GP, la Finlande où il fait 18/15, l’Espagne 17/DNF, l’Italie 22/DNF, la Hongrie 17/11 et la Grèce 13/12. Il occupe la 16ème place du général en JUNIOR. Reste le Portugal (21/23 juillet), l’Angleterre (23/24 sept) et la finale en Allemagne (20/22 oct).

En attendant Antoine est de retour en Belgique pour la 6ème de l’EBC qui se déroulera à Chimay sous forme d’EnduroSprint.

Photos : Antoine Magain

pour beenduro.com