28.02.2015 Article, Essais

Essai be ENDURO AJP PR4 Ultrapassar

pour beenduro.com

C’est à l’invitation de Pascal Gervais, importateur Belge de la marque AJP encore peu connue dans le monde tout terrain, que 101% Enduro a pu tester leur dernière nouveauté, modèle au gabarit à mi chemin entre l’enduro et le trial, la PR4 ULTRAPASSAR, l’esprit freeride façon AJP.

COVER1-1180x785

Pour réaliser cet essai, nous nous sommes rendu sur le beau domaine privé de Warnant, lieu bien connu des trialistes mais aussi des enduristes où plusieurs manches du championnat de Belgique s’y sont vues organisées par le passé. Nous avions convié le pilote local Arnaud Dermine, aussi à l’aise sur une moto avec ou sans selle afin d’en éprouver les prestations. Avec 20 années de licence FMB de trial au compteur et notamment plusieurs participations au trial des nations, Arnaud possède également un très beau palmarès enduro avec entre autres un titre de champion Nationaux et plusieurs saisons en catégorie INTER, qui l’ont mené à participer à maintes reprises aux 6 Jours;  il a également remporté les 12h de la Chinelle en 2008.

Arnaud Dermine possède une grande expérience tant en trial qu’en enduro

La freeride façon AJP

C’est lors d’une belle après-midi ensoleillée que Pascal Gervais, jeune importateur de cette marque d’origine portugaise, nous présente la moto fruit d’un développement en collaboration étroite avec l’illustre Marc Moralès.

Le français Marc Morales a fortement collaboré au développement de cette moto

Cette marque coutumière des petites cylindrées 4-temps propose, avec l’ULTRAPASSAR, un modèle au sein de sa gamme PR4 adoptant cependant un certain remaniement qui se traduit par une hauteur de selle diminuée grâce l’adoption de l’amortisseur de plus petite taille de sa petite soeur PR3.  La démultiplication est revue avec l’adoption d’un plus petit pignon (12 dents contre 13 sur le modèle enduro) afin de faciliter l’évolution dans les parcours lents plus fréquemment rencontrés en franchissement. La moto est équipée d’une fourche 40mm de chez MARZOCCHI et un amortisseur arrière SACHS à biellettes. Niveau moteur, on retrouve le même bloc 240 4-temps qui équipait auparavant les Honda XR sur lequel le constructeur est venu rajouter un pratique démarreur électrique (le kick reste présent). Quant à son refroidissement il est conjointement assuré par son dessin de cylindre à ailettes et de discrets radiateurs d’huile. Afin de renforcer son côté passe partout, le train arrière adopte un pneu de trial de chez Michelin. D’un point de vue esthétique la moto est assez réussie, le poste de pilotage offre une belle finition et le réservoir, caractéristique de la marque, propose une répartition des masses différente davantage porté sur l’arrière. Notons également la présence en série de protèges mains ainsi que d’un sabot de protection en plastique.

Caractéristique chez AJP, le réservoir translucide à l’arrière de la moto

La randonnée en point de mire

Ce qui frappe d’entrée de jeu lorsque l’on commence à évoluer à son guidon, c’est sa grande facilité d’utilisation. Tout est réuni pour qu’on se sente à l’aise, la position debout est des plus agréable si bien qu’une fois avoir réalisé une petite exploration du domaine sur les chemins les plus simples d’accès, l’envie de s’essayer aux passages plus difficiles devient vite tentant. Sans pour autant pouvoir prétendre au statut de moto de trial Arnaud parvient à lui faire jouer les équilibristes sur les différentes zones typées trial du domaine.

Arnaud a très vite trouvé ses marques sur la moto portugaise

Côté moteur, le petit bloc 240 4-temps offre le couple suffisant pour évoluer aisément quelque soit le relief. Bien que l’on regrette un certain manque de puissance, ce dernier peinant en effet à s’envoler dans les tours, il délivre une prestation à la mesure de ce qu’on est en droit d’attendre de la moto, à savoir, évoluer à vitesse de croisière tout en offrant la force moteur suffisante pour affronter les passages plus techniques et escarpés. Ne lui demandez donc pas non plus d’affoler les chronos en spéciale banderolée, sa vocation est tout autre mais le plaisir à son guidon demeure bien présent.

Une moto facile d’utilisation et d’entretien pour un coût d’achat intéressant

Idéale pour débuter

A l’heure de faire le bilan de cet essai au guidon de l’AJP PR4 Ultrapassar, on ne peut s’empêcher de penser que cette moto offre tout ce dont un néophyte du 2 roues tout-terrain pourra rechercher. Dotée d’un équipement complet, elle offre une facilité d’utilisation grâce à une partie cycle et un moteur qui rassureront son utilisateur tout au long de son initiation. Enfin dernier atout de taille, son prix, à 4.600 € cette moto propose une alternative de choix aux différents modèles existants sur le marché.

101% Enduro tient à remercier Arnaud pour sa participation à l’essai et l’importateur Pascal Gervais pour la mise à disposition de la moto.

Retrouvez toute la gamme AJP sur le site de l’importateur belge : http://www.ajpmotos.be

e-mail : pascal@ajpmotos.be

pour beenduro.com